Accueil

Carême 2019

Jeûne, Carême, Abstinence, Diète

 

 

LE CAREME DANS CETTE PERSPECTIVE

 

   Le sens profond du carême ?   Ce n’est pas à proprement parler une marche vers Pâques. Elle n’est cela que dans le sens où nous allons

« vers » la célébration de la « Solennité des solennités », Pâques. Mais puisque la Résurrection est faite, nous n’avons pas à l’inventer. Nous nous préparons à la « fête » Oui, Mais c’est bien mieux que cela.

 Le temps du carême est LA RESURRECTION DU CHRIST EN MARCHE EN NOS VIES ; Christ est ressuscité une fois pour toutes. Nous sommes  des ressuscités en lui, mais cette résurrection n’est pas achevée ; elle est en route ! Elle est en voie d’achèvement.

   Le carême est un « temps fort », un temps de grâce particulière de la part du Christ, où nous accueillons le Résurrection du Christ en nous, où nous nous laissons remplir de la force puissante de la Résurrection du Seigneur. C’est un temps fort où nous laissons la Résurrection de Jésus poursuivre sa course en nous, dans nos existences, tant et si bien que nous devenons de plus en plus des « ressuscités ».

  Le carême est ce temps de grâce où nous prenons conscience que nous sommes habités par la Résurrection du Sauveur, où nous la laissons s’incarner de plus en plus en nous, où nous la laissons innerver tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons. Le Carême est donc moins une marche vers Pâques, qu’une marche de la PAQUES DU CHRIST EN NOUS, moins une préparation à la célébration de la Résurrection du Christ que cette Résurrection, déjà commencée en nous, et qui veut se parfaire en nous durant ces jours bénis, et dans la suite, évidemment !

  C’est donc la Victoire de l’Amour de Dieu en nous qui va se répandre. C’est donc la vie du Christ qui va prendre plus d’espace, plus de force, plus de vitalité, plus de fécondité en nous.

  C’est donc dans la joie que devons entrer en carême. Il y la joie quui est la plus forte : parce qu’il y a le Christ qui vit en nous !

 

  1. Dalle Louis

« Une route de lumière –    carême »